http://www.tribunal-religieux-de-nuremberg.net

 

Cette page se trouve à l'adresse suivante :

http://www.tribunal-religieux-de-nuremberg.net/jacques-verges-raymond-lucie-aubrac.html

 

Exercice de révision :

Qui dit la vérité au sujet de la sacro-sainte histoire de la résistance, à travers l'un de ses épisodes les plus tragiques, l'arrestation de Jean Moulin et de l'état major de la résistance par Klaus Barbie en 1943, Jean Moulin ayant été le fondé de pouvoir du Général de Gaulle en France occupée par les nazis, pour unir les différents mouvements de résistance, cette arrestation étant supposée avoir été organisée par les époux Aubrac, Lucie et Raymond, de son vrai nom Samuel, tous deux membres du parti communiste français et staliniens, et supposés agents secrets de Klaus Barbie.
On remarquera que tous ceux qui défendent les époux Aubrac sont les mêmes qui défendent l'existence des chambres à gaz, des 6 millions de gazés juifs, et du programme d'extermination d'Hitler, dénommé "solution finale".
On remarquera que tous ceux qui ont osé douter des Aubrac-Samuel ont été condamnés pour diffamation.
On pourra se poser la question du chantage et de la tenue en laisse courte d'une multitude d'hommes politiques français, et d'organisations politiques françaises, par les services américains et sionistes, eut égard à la réalité de leurs états de services durant la seconde guerre mondiale, le cas du camarade Mitterrand étant au regard d'autres, parmis les plus bénins.

Lire la version de l'appareil de désinformation mondial de masse de l'Otanie totalitaire américano-sioniste, Wikipédia (dit "l'encyclopédie libre")
(remarquer la photographie de la dame Aubrac, née Bernard, avec l'étoile jaune, alors qu'elle n'était pas elle-même juive ...)

Lire la page de wikipédia sur Raymond Aubrac-Samuel
On remarquera que Raymond est le créateur du Bérim, la pompe à finance du Parti communiste, l'équivalent d'Urba pour les socialistes

Ci-dessous, voici la version de l'avocat Jacques Vergès, condamné pour diffamation pour avoir insinué la culpabilité des Aubrac-Samuel (scans des pages 256 à 263, de la couverture et du dos de couverture, ainsi que de la table des matières, du livre "Le Salaud lumineux", conversations avec Jean-Louis Remilleux, Editions n°1 Michel Laffon 1990).

Lire au sujet des Aubrac-Samuel le livre de Gérard Chauvin, "Aubrac, Lyon, 1943", Albin Michel 1999.